Le yoga du rire








Le yoga du rire, qu'est-ce que c'est ?

"Fake it untill you make it"
Créé en 1995 par un médecin indien et sa femme professeur de yoga, le yoga du rire s’intègre dans le courant de la psychologie positive. Concrètement, il consiste en une combinaison de respirations yogiques et de rires. On actionne les muscles du diaphragme et on utilise l’expiration pour amorcer le rire de façon délibérée. « Fake it untill you make it » conseille son créateur, Madan Kataria. Autrement dit : « Simulez le rire jusqu’à ce que vous le fassiez naturellement ». Le principe repose sur une observation scientifique simple : le cerveau et le corps ne font pas la différence entre un rire « fabriqué » et un rire spontané. Le rieur obtient les mêmes bénéfices physiologiques et psychologiques, qu’il rie involontairement ou volontairement. Inévitablement, tout débutant trouvera bizarre de rire ainsi « sur commande », car cela va totalement à l’encontre de nos habitudes. C’est pourquoi les séances sont conçues pour permettre au rire de se libérer progressivement. Les premiers rires, simulés, laissent peu à peu la place à des rires spontanés et jubilatoires. Une séance inclut des exercices pour préparer le corps et évacuer les tensions, puis les exercices de rire proprement dits et enfin une séquence permettant d’ancrer profondément tout le positif accumulé.

Une séance de yoga du rire = une ribambelle de « Micros Moments d’Amour » (MMA)


Barbara Fredrickson,  figure essentielle de la psychologie positive souligne l'importance de ce qu'elle appelle les MMA pour vivre une vie heureuse.  Ces MMA ou mico-moments d'amour n'impliquent pas nécessairement une relation amoureuse, il faut le préciser. Il s'agit de tous les petits moments où un lien positif s'établit entre deux ou plusieurs personnes, grâce à un regard, un sourire, un geste bienveillant. Quand un tel moment se produit, notre organisme se met à fabriquer une hormone particulière : l'ocytocine. L'ocytocine non seulement procure cette sensation de bien être intense, mais favorise la sensation d'être tous interconnectés, et crée un cercle vertueux de bien être et de confiance.

  Pendant une séance de yoga du rire,  les sourires échangés, les rires et le contact visuel permettent à l'ocytocine de se libérer à grande échelle. Résultat : une augmentation notable de la confiance en soi, de la bienveillance vis à vis d'autrui et du plaisir à interagir socialement. J'ai vu à maintes reprises des personnes réservées et timides améliorer leur aisance même une seule séance.

  Et une petite sérotonine pour la route !
La sérotonine est, comme l’ocytocine, un neurotransmetteur (une substance qui circule d’un neurone à l’autre). Elle est utile, quant à elle, pour la gestion du stress. De nombreux antidépresseurs - le Prozac entre autres - aident à augmenter la quantité de sérotonine dans le cerveau. Or, lorsque notre cerveau fait circuler de l’ocytocine ( l’hormone dont nous venons de parler ), les récepteurs de l’ocytocine libèrent à leur tour de la sérotonine. Résultat : encore plus de bien être, de zénitude et de sensation de bonheur. Magique !


Dopamine + sérotonine + ocytocine + endorphines = un grand bol de bien être et d’énergie


La dopamine nous aide à nous motiver et nous mettre en action afin d’atteindre nos objectifs et de réaliser nos rêves. Elle nous procure aussi une sensation de plaisir quand nos objectifs sont atteints et nous incite à nous remettre en action.

La sérotonine nous apporte un sentiment de confiance en soi. On se sent utile, capable, optimiste.

L’ocytocine est très importante dans la création de relations fortes et le tissage des liens sociaux. Elle nous donne un sentiment de bonheur profond, de meilleures défenses immunitaires et pourrait même augmenter notre longévité.

Les endorphines soulagent la douleur, le stress, l’anxiété et la dépression. Rire est le moyen le plus simple pour déclencher la production d’endorphines.
A retenir : Pour libérer les « hormones du bien être » associées au rire, il faut rire de manière soutenue pendant un bon quart d’heure. Une séance de yoga du rire offre la possibilité de s’installer dans le rire pendant toute cette durée, et même plus.
Une séance de yoga du rire booste notre production d’endorphines, de dopamine, de sérotonine et d’ocytocine. Parallèlement, la production excessive de cortisol (hormone du stress) se trouve bloquée, permettant à notre système nerveux autonome de retrouver son équilibre.

Pratiquer régulièrement, c’est mettre en marche un cercle vertueux : je ris => je me sens mieux => je ris encore => je me sens encore mieux.


« Entraînez vous à rire, à sourire, à dire le son i même si votre état d'esprit de l'instant ne vous y pousse pas spontanément. Votre corps et votre esprit vous remercieront. De la routine triste aux changements souriants, il y a une nouvelle philosophie de vie facilement à votre portée. Commencez, essayez, vous n'aurez plus envie d'arrêter. Vous entrez dans le cercle vertueux des émotions positives."  
Pr Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d'addictologie, auteur de Changer... en mieuxRéveillez vos désirsTout déprimé est un bien portant qui s'ignore...( http://www.psychologies.com/Auteurs/Lejoyeux-Michel)

Quand nous rions, nos organes jubilent

Quand nous rions, nous mobilisons environ 300 muscles !
Zygomatiques, diaphragme, abdominaux, cœur et poumons ont une activité intense qui impacte l’ensemble de notre corps.
Rire de manière prolongée et soutenue :
  - Rend le cœur plus fort ( les cardiologues recommandent le yoga du rire comme exercice de cardio-training)
  - Expulse l’air résiduel des poumons, permettant au sang et à toutes les cellules de notre corps d'être mieux oxygénées. Cette oxygénation rend notre système immunitaire plus efficace.
  - Assouplit le diaphragme (appelé « le grand muscle de l’émotion »), siège du plexus solaire et muscle vital pour la qualité de notre respiration. Un diaphragme bloqué provoque du stress qui à son tour entraîne davantage de crispation du muscle, mettant en place un cercle vicieux. On peut neutraliser le stress simplement en assouplissant son diaphragme.


- Libère naturellement la respiration abdominale - la plus profonde et la plus apaisante des respirations

 - Améliore la digestion, assure un bon drainage des fluides et réduit la constipation grâce au massage en douceur des organes (estomac, foie, vésicule biliaire, intestins)

 Envie de voir comment faire ? Une illustre Canadienne, Linda Leclerc, figure de proue du yoga du rire au Québec, explique ici comment pratiquer le yoga du rire, même seul(e)  : A ses explications simples et claires s'ajoute son accent irrésistible.


...Et pour voir comment se termine souvent une séance de yoga du rire :

Qui suis-je ?

Mylène Koenig, coach et animatrice-formatrice, diplômée de l’Institut Français du Yoga du Rire et du Rire Santé, j’anime des cours hebdomadaires de yoga du rire à Paris pour les particuliers et interviens pour des animations ponctuelles ou régulières dans les entreprises.

Depuis ma découverte par hasard en Inde du yoga du rire en 2008, cette discipline insolite n'a cessé de me surprendre et de m'émerveiller ! D'abord amusée, j'ai ensuite découvert la puissance et la profondeur de cette forme de yoga qui peut nous rendre plus paisibles, plus sereins, plus joyeux et plus intelligents émotionnellement.  Je partage cette pratique pour mon plus grand bonheur et j'espère de tout mon cœur contribuer au vôtre !

Retrouvez aussi les événements et partages de "Rires éveillés" sur la page facebook


Contactez-nous

contact@rires-eveilles.fr